Le Diplôme de formation générale en sciences odontologiques - DFGSO3

La réforme des études médicales engagée pour la première année commune aux études de santé (PACES) avec l’arrêté du 28 octobre 2009 se poursuit avec la mise en place des deux années suivantes. 

« Le diplôme de formation générale en sciences odontologiques sanctionne la première partie des études en vue du diplôme d’état de docteur en chirurgie dentaire ; il comprend 6 semestres de formation ; les deux premiers semestres de la formation correspondent à la PACES » (article 1 de l’arrêté du 22.3.2011), les deux semestres suivants (semestre 3 & semestre 4) correspondent à la deuxième année du diplôme de formation générale en sciences odontologiques (DFGSO2) et les semestres 5 & 6 correspondent à la troisième année du diplôme de formation générale en sciences odontologiques (DFGSO3). 

La deuxième (DFGSO2) et la troisième année (DFGSO3) sont construites en tenant compte de l’arrêté du 22 mars 2011 relatif au diplôme de formation générale en sciences odontologiques. Elles sont organisées en semestres autour de 4 grands principes : 

  • La participation active de l’étudiant
  • La pluridisciplinarité
  • L’ouverture à différentes orientations professionnelles à travers les UE librement choisies ou libres
  • Le rejet de l’exhaustivité

Objectifs de l’année DFGSO3

L’année DFGSO3 s’inscrit dans la continuité de l’année DFGSO2 et prépare aux années suivantes d’enseignement clinique. Elle permet d’approfondir les connaissances en sciences fondamentales appliquées à la sphère oro-faciale, mais elle aborde également les disciplines spécifiques de l’odontologie et plus particulièrement l’acquisition de connaissances permettant de poser un diagnostic dans des cas simples. La pratique gestuelle se spécifie afin que les étudiants acquièrent les compétences minimales recommandées avant le début de l’enseignement clinique. 

Organisation des enseignements

Les deux semestres (semestre 5 et semestre 6) comportent en tout 12 UE réparties de la façon suivante :

  • des Unités d’Enseignement théorique (UE 1, 2, 3, 4, 7, 8 & 9) représentant 35 ECTS ;
  • des Unités d’Enseignement pratique odontologique (UE 5, 6, 10 & 11) représentant 22 ECTS ;
  • une Unité d’Enseignement librement choisies ou UE libre (UE 12) correspondant à 3 ECTS.

L’unité d’enseignement complémentaire (UE 12) proposée aux étudiants comprend : 

  • des UE d’enseignement librement choisies et proposées par l’UFR (une à choisir parmi 6) :
    • une UE permettant une initiation à la recherche ;
    • un enseignement de perfectionnement d’outils informatiques ;
    • un enseignement de sociologie ;
    • un enseignement droit & éthique ;
    • un enseignement d’informatique ;
    • un enseignement de communication ;
    • un enseignement d’histoire de la médecine dentaire.
  • ou une unité d’enseignement libre dispensées par un établissement public d’enseignement supérieur. L’étudiant doit obtenir l’accord du responsable de l’UFR d’odontologie avant de commencer cette formation.

Obtention du diplôme (article 12 de l’arrêté du 22.3.2011)

Le diplôme de formation générale en sciences odontologiques est délivré aux étudiants qui ont validé l’ensemble des unités d’enseignement permettant d’acquérir les 180 crédits européens correspondant à la formation dispensée. 

Modalités du Contrôle des Connaissances de la 3ième année du diplôme de formation générale en sciences odontologiques 

Les éléments constitutifs d'une unité d'enseignement sont appelés "disciplines". Au sein de chaque unité d'enseignement, la compensation entre les notes obtenues aux différentes matières s'effectue avec une note éliminatoire située à 07/20 pour les unités d’enseignement théorique. Il n’y a pas de compensation entre les disciplines des unités d’enseignement pratique. Sauf dispositions spécifiques, la moyenne au sein de l'UE est calculée en attribuant à chaque matière un coefficient. Dans chaque unité d'enseignement, les aptitudes et l'acquisition des connaissances sont appréciées soit par un contrôle continu, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés. 

Règles générales de validation

  • Les différentes UE ne sont pas compensables entre elles.
  • Les différentes UE sont validées à 10/20 :
    • Les UE théorique (UE 1, 2, 3, 4, 7, 8, 9 & 12) sont capitalisables
    • Les UE pratique (UE 5, 6, 10 & 11) ne sont pas capitalisables, elles ne sont acquises que lorsque l’étudiant est admis en année supérieure.
  • Les disciplines (ECUE) d’une UE théorique sont compensables entre elles et la note plancher est de 07/20.
  • Les disciplines (ECUE) d’une UE pratique ne sont pas compensables entre elles.

Les Unités d’Enseignement pratique (UE 5, UE 6, UE 10, UE 11) font uniquement l'objet d'épreuves de contrôle continu. Les épreuves de contrôle continu peuvent comporter des devoirs, des soutenances orales, des travaux à réaliser. La note de contrôle continu peut être également relative à la participation active de l'étudiant lors des séances de TP, à l'évolution de son travail au cours de l'année et à l'appréciation des résultats obtenus aux différentes activités réalisées en TP. 

La validation des connaissances s’effectue de la façon suivante

  • L’évaluation des connaissances et aptitudes s’effectue chaque semestre, soit par contrôle continu, soit par examen écrit terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés ;
  • Elle porte sur les UE et permet l’acquisition de 30 crédits par semestre soit 60 ECTS par an ;
  • Pour chaque UE, deux sessions d'examen sont organisées par an. La session de rattrapage intervient dans un délai qui ne peut être inférieur à deux semaines après la publication des résultats semestriels (article 11 de l’arrêté du 22.3.2011). Un étudiant ne peut prétendre à plus de deux sessions au cours d'une même année universitaire. Les notes des ECUE (disciplines) d'une UE non acquise à la première session peuvent être capitalisées pour la deuxième session. Une UE acquise ne peut pas être repassée ultérieurement sauf cas particulier des UE pratique (5, 6, 10 & 11) en cas de redoublement.
  • Pour être admis dans l’année supérieure l’étudiant doit avoir validé l’ensemble des Unités d’Enseignement théorique (UE 1, 2, 3, 4, 7, 8, 9 & 12) ou n’avoir qu’une seule UE théorique non validée (en dette). Les UE pratique (UE 5, 6, 10 & 11) qui sont considérées comme des pré-requis à la pratique odontologique de l’année supérieure doivent être validées en totalité ;
  • En cas de redoublement, les 4 Unités d’Enseignement pratique (UE 5, 6, 10 & 11) sont à revalider même si la moyenne était obtenue. En effet, il n’est pas imaginable qu’un étudiant ne s’entraîne plus en pratique gestuelle dans un domaine de compétence pendant une année parce qu’il redouble.

Plan du site - Mentions légales - Nous contacter

© 2015 UFR Odontologie - Paris Diderot | 5, rue Garancière - 75006 PARIS | Tel : 01 57 27 87 13